Enfin ! Le second livre d’Eliane Seguin que nous attendions sur la danse jazz va paraître fin février et sera disponible à la vente début mars 2017, sous le titre. « Les danses du jazz : une poétique de la relation ».

Edité par le CND, cet ouvrage ne prétend en aucun cas être un second livre d’histoire mais constituerait plutôt une sorte de complément pour progresser dans l’assimilation et la compréhension de la danse jazz. Cette étude est sous-tendue par la question complexe des échanges interculturels et du métissage comme perspective d’approfondissement et d’exploration. C’est une invitation au voyage qui mêle des approches historiques et esthétiques. Si l’auteur a respecté une certaine chronologie historique pour en faciliter l’approche, en revanche, il serait vain de rechercher dans cet ouvrage des références précises à tous les grands noms qui ont fait l’histoire de la danse jazz.

Qui suivra l’auteur en ces pages sera invité à voyager dans le temps à la découverte de contextes, d’artistes, d’œuvres, susceptibles d’éclairer les cheminements du corps et la manière dont ils sont perçus. Il s’agit également de considérer les regards et les imaginaires, les fantasmes et les projections qui alimentent les discours portés sur lui, sans oublier les codes qui définissent une appartenance, une manière de vivre et de sentir.

L’ambition de ce livre serait d’ouvrir des perspectives, de soulever des questions, de poser modestement quelques jalons esthétiques et de corriger certaines idées toutes faites. Il espère contribuer à une meilleure compréhension des différents visages de la plus populaire des danses savantes ou de la plus savante des danses populaires : la danse jazz.